blog

Comment innover en nutricosmétique ?

Découvrir,
scroll

Blog - 02.20.2020

Comment innover en nutricosmétique?

Vous avez des projets de développement de compléments alimentaires à visée beauté? Découvrez dans cet article comment choisir un bon positionnement et les meilleurs ingrédients dans une galénique adaptée pour un produit nutricosmétique réussi.

 

Un bon positionnement marketing pour commencer

Les success-cases ont toujours un point commun : celui de l’engouement des consommateurs pour un produit bénéficiant d’un bon positionnement. Il s’agit ici de répondre aux attentes de ces derniers avec une offre claire. Au Brésil, selon l’étude Mintel 2018, 40 % des consommateurs sont intéressés par les compléments alimentaires au positionnement anti-âge ou ceux qui améliorent l’état des cheveux, des ongles ou de la peau. Toujours selon cette étude, les Français et les Italiens attendent un effet anti-âge de leurs compléments nutricosmétiques, alors que les Allemands et les Espagnols privilégient les produits avec une allégation sur la beauté de la peau

 

Certaines marques prennent l’angle stratégique de se spécialiser dans les troubles cutanés : acné, dermatite atopique, eczéma, sécheresse cutanée, rougeurs …

Des bénéfices secondaires peuvent être adossés à la promesse première. Ainsi, on peut combiner des bénéfices : “sublimer le teint & booster son énergie”, “mind & beauty” ou “effet anti-stress & beauté”, “détox & beauté”, “effet bonne mine & protection radicalaire”, “anti ride & antioxydant”, “hydratation et tonicité”…

 

Un concept adossé à des preuves d’efficacité

Le positionnement, et donc les promesses du produit, doivent reposer sur des ingrédients testés et reconnus, ou sur des preuves d’efficacité. Appuyez-vous sur les études scientifiques menées par votre fournisseur d’ingrédients. Vous pouvez également réaliser une étude d’efficacité, voire une étude clinique sur votre produit. L’avantage est que vous serez seul bénéficiaire des résultats, en revanche cela représente un coût non-négligeable.

 

Les ingrédients de la beauté

Deux ingrédients phares : le collagène et l’acide hyaluronique

 

Le collagène et l’acide hyaluronique sont les deux superstars des nutricosmétiques.

L’acide hyaluronique dispose d’un pouvoir hydratant très intéressant pour la peau. Il retient l’eau dans les tissus à la manière d’une éponge. Il peut attirer et fixer jusqu’à 1000 fois son poids en eau. Il joue également un rôle important dans la cicatrisation de la peau.

Le collagène est une protéine très présente dans la peau. Il lui procure sa fermeté et sa structure, mais aussi son hydratation, comme l’acide hyaluronique. Le collagène contribue lui aussi à la cicatrisation. Certains hôpitaux ont même recours au collagène pour accélérer la guérison des grands brûlés ! Les sources de collagène peuvent être bovine, porcine, marine ou du poulet. Pour un effet anti-ride, le collagène du type 1 dérivé du poisson est le plus utilisé en nutricosmétique. Attention, vous avez peut-être vu du “collagène vegan”, mais cela n’existe pas. En effet, il n’existe pas de molécule collagène dans le monde végétal. Il s’agit d’un assemblage de plantes ayant des molécules constitutives du collagène. C’est-à-dire qu’elles apportent des glycoprotéines dont les propriétés sont similaires au collagène des organismes animaux.

 

Autres ingrédients intéressants en nutricosmétique

 

Les formulateurs de JLB Développement partagent leur expérience et les ingrédients du moment pour vos formulations  :

Les céramides. Notre épiderme est constitué à plus de 50 % de céramides. Les céramides sont des lipides naturellement présents dans la peau. Ils sont essentiels pour hydrater et renforcer la barrière de la peau. Robertet propose des phytocéramides appelés Lipowheat.

Les extraits végétaux, tels que l’extrait d’acérola titré en vitamine C native, l’extrait d’airelle rouge qui permet d’alléguer (l’airelle rouge agit contre les dommages causés par le stress oxydatif et les radicaux libres sur la peau), l’extrait de vigne ou encore, l’extrait de grenade antioxydant, l’extrait d’écorce de pin pour l’élasticité de la peau ou contre les taches brunes.

Le curcuma anti-inflammatoire, connu comme composant des compléments alimentaires, commence à apparaître aussi en nutricosmétique.

L’aloe vera est apprécié pour ses vertus cicatrisantes et hydratantes.

Le Coenzyme Q10, très présent en cosmétique, se développe pour les compléments alimentaires haut de gamme.

Les vitamines A, C, E, B6, B12, B3 ou niacine, B5 aussi appelée acide pantothénique, B9 ou acide folique, sont utilisées pour leurs actions directes ou indirectes sur le métabolisme cutané. 

Les oligoéléments pour leurs rôles anti-oxydatif, zinc et sélénium.

Les superaliments, riches en polyphénols et antioxydants, viennent du marché nutri-santé : le mangoustan, le kaki, le baobab, le camu-camu, le maté, l’hibiscus, le thé matcha, les baies d’açai ou les feuilles de moringa.

Les huiles essentielles sont également incorporées dans les formulations. L’huile essentielle de géranium d’Egypte, par exemple, est recommandée pour les peaux inconfortables (rougeurs) ou sujettes aux imperfections. L’huile essentielle de bois de rose, de son côté, comporte des actifs anti-âge. L’huile essentielle de géranium bourbon est indiquée pour tonifier la peau et lutter contre les imperfections. Enfin, l’huile essentielle de curcuma, est antioxydante et contribue au ralentissement du vieillissement cutané.

 

Un autre axe de différenciation : la texture produit

Pour les compléments alimentaires sous forme liquide (liquide, purée, gel..) qui sont présentés en format monodose, shot, boisson, les formulateurs de JLB DEVELOPPEMENT vous recommandent de travailler également sur la texture. Une piste : les superfruits, en jus, purée ou compote, qui permettent d’apporter de la gourmandise, de la couleur et de la naturalité à vos formules liquides.

 

Soyez pragmatique avec une bonne galénique

Bravo! Après avoir défini votre positionnement, les promesses de votre produit, appuyées par des ingrédients efficaces et tendances mais aussi par des preuves d’efficacité, il faudra ensuite choisir votre galénique.

 

Des galéniques adaptées au concept

Le format choisi doit être cohérent avec votre concept. Si votre positionnement est orienté vers le premium, le 100 % naturel, le ludique ou la technicité, vous ne ferez sûrement pas les mêmes choix. Une large palette de formats existe, des plus connus comme les gélules ou les capsules, ou des plus surprenantes, commes les gummies, les sticks ou les gourdes.

 

Des galéniques adaptées à la formulation

Parfois, c’est votre formulation qui va vous orienter vers la bonne galénique. Pour les mélanges secs miscibles, le sachet ou le stick peut convenir, voire le comprimé. Un liquide ? Shot ou monodose sont idéaux. Un mélange gras ou lipophile ? Les capsules sont alors de bonnes options. Nos chefs de projets JLB DÉVELOPPEMENT vous accompagnent à chaque étape de votre produit, même dans la présentation des options galéniques.

 

Créer des déclinaisons en diversifiant les galéniques 

Un autre levier d’innovation en nutraceutique consiste à s’inspirer d’univers-produits du food. Par exemple, une marque peut emprunter la symbolique des boissons telles que le thé, les boissons et les jus à base de fruits, les smoothies de superfruits ou les boissons instantanées… et y adosser une promesse relative à la beauté. Cette stratégie fonctionne bien en déclinaison ou en complément de gammes multi-bénéfices. Par exemple, une marque de boissons fonctionnelles avec des références Detox, Digest ou Energy pourrait compléter son offre avec une boisson Beauty.